Download Adobe Flash player

Vous êtes ici : INSTITUTIONS HERITIERES » La Bibliothèque nationale de France

La Bibliothèque nationale de France

Une vaste mémoire en mouvement

© Alain Goustard/BnF

La Bibliothèque nationale de France veille sur un patrimoine rassemblé depuis cinq siècles à travers le dépôt légal et une politique active d’acquisitions. Elle a pour mission de collecter ces richesses, de les conserver et de les mettre à la disposition d’un large public.
Détentrice du patrimoine national, elle a vocation à le transmettre aux générations actuelles et futures. Elle contribue au rayonnement culturel de la collectivité nationale et à la diffusion de ses valeurs universelles.

L’histoire de la BnF est intrinsèquement liée à l’histoire de France et commence véritablement en 1537 avec la création du dépôt légal par François 1er. D’abord bibliothèque Royale, elle connaît son véritable essor sous le règne de Louis XIV en accueillant rue Vivienne les collections royales qui ne pouvaient trouver place au Louvre et en s’ouvrant peu à peu au public. Devenue bibliothèque Nationale sous la Révolution, sa surface et ses collections ne vont cesser de croître aux XIXe et XXe siècles pour devenir l’un des plus grands établissements culturels français avec la fusion de la Bibliothèque Nationale et de la Bibliothèque de France en 1994 et l’achèvement de la construction du site François-Mitterrand en 1995.

La BnF est le conservatoire de millions de livres et d’imprimés, de manuscrits, de périodiques, d'affiches, de photographies, d’estampes, de cartes et plans, de partitions musicales, de documents sonores, de vidéos, de monnaies et médailles, elle possède par exemple plus de quatorze millions de livres et imprimés et douze millions d’estampes, photographies et affiches. Les documents qu’elle rassemble couvrent l’ensemble des disciplines intellectuelles, artistiques et scientifiques.

Continuellement enrichies, ces collections sont offertes à la consultation sur les cinq sites destinés à recevoir le public (François-Mitterrand, Richelieu, Bibliothèque de l’Arsenal, Bibliothèque-Musée de l’Opéra à Paris, et Maison Jean-Vilar à Avignon). En 2009, c’est au total plus d’un million trois cent mille lecteurs qui ont été accueillis sur ces différents sites. Afin d’assurer l’accès à ses fonds à l’ensemble de la communauté intellectuelle nationale et internationale, elle produit et diffuse des catalogues de référence très largement informatisés. A travers son site bnf.fr, la BnF donne accès à l’ensemble de ses catalogues et à sa bibliothèque en ligne Gallica.

Par ses nombreuses expositions, tantôt thématiques, tantôt monographiques, organisées sur place ou en ligne, la BnF permet à chacun de découvrir ses collections, les plus inattendues comme les plus précieuses. Certaines ont connu ces dernières années un succès remarquable, comme « La légende du Roi Arthur », « Controverses » ou « Qumrân, le secret des manuscrits de la mer morte » ou encore celle consacrée au photographe Henri Cartier-Bresson et actuellement « La France de Raymond Depardon ». Elles sont aussi l’occasion d’honorer les artistes qui lui confient leurs œuvres et les collectionneurs qui lui font des dons.
Elle accueille une intense vie culturelle à travers des colloques, des conférences, des lectures, des concerts, des actions pédagogiques. Les conférences, organisées en cycles thématiques littéraires, scientifiques ou politiques, portent sur tous les domaines du savoir, et sont animées par des spécialistes de renom.

La France de Raymond Depardon

© Raymond Depardon

30 septembre 2010 - 9 janvier 2011, BnF I François-Mitterrand - Grande Galerie
Pendant six ans, Raymond Depardon a sillonné les routes avec sa chambre et posé son regard unique sur la France. L’installation présente 36 grands tirages lumineux en couleur qui nous offrent aujourd’hui un témoignage impressionnant sur notre histoire commune.

Les Globes de Louis XIV

© David Paul Carr/BnF

BnF I François-Mitterrand – Hall Ouest – entrée libre
Ces deux globes monumentaux, chefs-d’œuvre de la cartographie baroque et offerts au Roi Soleil par le cardinal d’Estrée en 1683, ont enfin réintégré la Bibliothèque après avoir été restaurés grâce au soutien de Natixis. Un parcours tactile et sonore pour les déficients visuels est aussi proposé avec l’aide de la Fondation Orange.

Les institutions héritières